L'HEURE DU CHOIX

Publié le par Charles Martel

COMMUNIQUE D'ALAIN JUILLET - PRESIDENT DE L'ULRF

 

Mes Très Chers Frères,

 

Depuis quinze jours des communiqués en tous genres, des annonces de victoires, des interprétations radicalement différentes et des affirmations hautement discutables vous perturbent et vous font douter. A les entendre la GLNF est soit un bateau ivre sur le point d’exploser par une scission ou une liquidation, soit continue à avancer parfaitement grâce à son grand Timonier.  

Il est indiscutable que depuis le vote de la résolution 9 du 4 février qui a avalisé légalement que nous n’avions plus de président, l’espoir a changé de camp. Beaucoup dans l’armée de ceux qui se sont levés les uns après les autres contre les dérives autocratiques, médiatiques et affairistes de notre obédience pensent qu’ils sont en train de gagner.

 

Ce ne sont pas les pétitions demandées par François Stifani à ses grands maitres provinciaux illégitimes et aux abois qui vont changer la donne, ou encore la pitoyable nomination d’un président de remplacement le samedi soir dans la fièvre de la défaite par un conseil d‘administration fantoche. Ce ne sont pas les annonces de mesures drastiques, visant à liquider toute opposition, qui vont inverser le cours des choses. Ce n’est pas la peur des poursuites judiciaires, envers ceux qui se sont crus au dessus des lois de la république et du système associatif, qui va freiner le processus en cours. Ce n’est pas parce que François Stifani et Jean Charles Foellner tentent de convaincre cette semaine les Grands Maitres américains de jouer contre l’Europe maçonnique en ne suspendant pas les relations avec la GLNF que la situation va se retourner à leur avantage.

 

En réalité c’est parce que le grand changement se prépare qu’on assiste à l’émergence bruyante de tous ceux qui veulent y tenir un rôle, faire croire qu’ils en ont un, ou tentent maladroitement de s’y opposer. Ne croyez pas pour autant que c’est fait. Comme le dit la sagesse populaire, arrêtons de vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué.

 

Aux frères qui souhaitent rester pour participer  l’élection du futur Grand Maître de la GLNF :

 

Maitre Legrand, devrait être nommée cette semaine Administrateur judiciaire avec les pleins pouvoirs pour gérer la GLNF. Elle pourra ainsi prendre toutes les mesures nécessaires afin d’organiser sous sa direction l’élection d’un nouveau Président-Grand Maître avant fin juin et devrait corriger un certain nombre d’abus réalisés par l’équipe en place depuis le 21 janvier 2011, date effective de la démission officielle de François Stifani. La lettre remise à Henri Sidery en est le premier témoignage.  

J’ajoute que le recours en cassation, malheureusement pour lui non suspensif, déposé par les avocats de François Stifani contre l’arrêt de la cour d’appel le démontre clairement. En dépit de ses Brèves manipulatrices il a bien compris que dans nos statuts la séparation entre le Grand Maitre et le Président n’existe pas. C’est pourquoi, il essaie d’éviter, dans une dernière manœuvre, que l’arrêt final de la cour d’appel ne l’inscrive dans son jugement définitif et le condamne à partir sur le champ. C’est pourquoi il veut procéder dans l’urgence à la désignation du nouveau Grand maitre par le Souverain Grand Comité alors que sa ratification est annoncée pour décembre. Ceci lui donnera le temps, après départ de Maitre Legrand,  de purger la GLNF de toute opposition pour avoir une assemblée enfin aux ordres.

 

C’est pourquoi l’opposition toute entière, décidant de mettre de côté les méfiances accumulées lors de son mandat ad’ hoc, doit se réunir sans a priori pour aider l’Administrateur durant cette période transitoire. Elle et nous allons avoir à subir les manœuvres d’une équipe dont les partisans représentent moins de 20% de la GLNF mais qui va tout tenter pour faire réélire François Stifani ou un membre du clan qui a pris le contrôle de l’Obédience depuis plus de 10 ans. La gouvernance GLNF va essayer de le faire avant que les procédures juridiques de réintégration des exclus ne bouleverse les équilibres du Souverain Grand Comité et surtout de l’Assemblée générale des Loges en compliquant leurs manœuvres.  

Ne rêvons pas. Cette triste clique, rejetée par la plus grande partie de la maçonnerie universelle, utilisera nos divisions et suscitera des candidatures. Elle emploiera toute la variété de ses méthodes habituelles pour qu’aucun autre candidat ne puisse franchir la barre de ses propres votants. C’est pourquoi j’appelle, au delà de nos différences parfois importantes, tous ceux qui ne veulent plus de la gouvernance actuelle à se rassembler pour former un front uni. Pour ma part j’ai toujours dit  que j’étais, sous réserve d’en avoir les moyens,  volontaire pour assurer la transition chargée de transformer la GLNF et de préparer rapidement l’élection d’un nouveau Grand Maitre afin que ce que nous venons de vivre ne puisse plus jamais se reproduire.  

N’étant pas en campagne, je  n’hésiterai pas à vous informer régulièrement de l’évolution de la situation dans sa réalité la plus objective possible.  Pour le moment un point est sûr : Si vous voulez être en mesure de participer  à l’élection  du prochain Grand Maitre vous devez payer et faire payer les cotisations de votre loge. Mais vous devez être conscient que le résultat est  encore incertain.  

Comme vous le comprenez, la partie est loin d’être gagnée.  Je serai à vos côtés pour la jouer jusqu’au bout tant que je penserai que l’on peut y arriver légalement.    

Aux frères qui ont été suspendus, exclus, radiés, spoliés de leur droit de vote ou qui veulent partir :

 

Dans sa convention du 28 janvier l’ULRF, association que je préside et qui regroupe aujourd’hui  le plus grand nombre d’opposants intérieurs ou exclus, a décidé à l’unanimité d’appuyer la création par des groupes de Frères représentant chacun des rites  d’une nouvelle Grande Loge nationale régulière. Elle accueillera tous les frères et les loges :

 

-    Exclus injustement par la gouvernance de la GLNF  

-    Membres de l’ULRF qui veulent la rejoindre  

-    Membres de la GLNF qui ont perdu confiance en l’Obédience ou ne veulent plus être complices des dérives de  sa gouvernance et de manœuvres inacceptables dans une enceinte maçonnique

 

L’inscription des Frères et des Loges à la matricule sera ouverte à partir du 1er mars et l’assemblée constituante se tiendra le 31mars. Un manifeste fixant les objectifs et le mode de fonctionnement de cette Grande Loge sera publié dans les jours qui viennent et permettra à chacun, au-delà des rumeurs et des fausses interprétations, d’en comprendre précisément le fonctionnement et les objectifs. Vous verrez qu’elle n’aura rien à voir avec la structure en mille feuilles que propose Alain Cano pour la GLNF où l’on multiplie les échelons intermédiaires et les tabliers bleus dans une confusion voulue entre l’armée mexicaine et la démocratie.  La nouvelle Grande Loge séparera clairement ce qui revient aux rites et ce qui revient à l’administration avec le souci de réduire les coûts et les cumuls néfastes.  Elle repositionnera également le rôle, les pouvoirs et la durée de mandat du Grand Maitre. Elle permettra de revenir à une maçonnerie traditionnelle ouverte à tous dans laquelle l’être est plus important que le paraitre.

 

Il est temps de s’adapter à l’évolution du monde et des Frères en simplifiant considérablement les procédures sans pour autant diminuer l’indépendance et l’efficacité des contrôles. Il faut redéfinir les principes de fonctionnement et le mode de gouvernance, tout en veillant à garder ce qui fait la force de la régularité et de la reconnaissance internationale. Il est essentiel de garantir la primauté de la Loge en insistant sur l’exigence de qualité et de motivation maçonnique des Frères qui la composeront.

 

Si dans le combat mené à l’intérieur nous gagnons l’élection, cette Grande Loge pourra servir de référence et rejoindre la GLNF qui pourra s’en inspirer. Sinon elle servira de recueil à tous les Frères qui veulent vivre leur maçonnerie dans un cadre clair, moderne et fuyant l’affairisme. Elle sera alors le lieu d’accueil de tous ceux qui n’accepteront pas le maintien au pouvoir de ceux que nous rejetons ou l’arrivée de ceux qui ne veulent rien changer.

 

Je profite de cette lettre pour dire à tous les Frères qui s’interrogent, compte tenu des pressions variées qu’ils subissent, que des directives vous seront  données rapidement pour gérer juridiquement les appels de cotisations, les démissions d’office et les démissions.

 

Mes Frères, si vous faites partie de ceux qui ne veulent plus subir, adhérez à l’ULRF si vous ne l’avez pas encore fait. Si vous ne croyez plus en l’avenir de la GLNF dans un horizon proche, il est temps de préparer vos Frères à adhérer dans la fraternité à la nouvelle Grande Loge.

 

Nous avons parcouru une partie importante du chemin du renouveau. Beaucoup reste à faire car les combats seront rudes face à un clan qui ne veut pas reconnaître qu’il doit partir. N’ayez pas peur car si nous sommes solidaires dans un front uni rien ne peut plus nous arriver. Ou bien nous réussirons dans la GLNF ou bien nous serons accueillis dans une nouvelle Grande Loge porteuse de cet espoir que nous avions mis dans notre Obédience et qui fut trahi par ceux qui en avaient la charge mais aussi la garde.

 

Dans tous les cas, je mettrai toutes mes forces en œuvre pour réunifier ce qui sera digne de l’être.

 

Avec l’aide du Grand Architecte l’ombre du désespoir fait place à la lumière de

 

l’espérance. Il est temps de se mettre en marche pour la rejoindre. Et parce que nous avons un devoir de mémoire, aucun de nous n’oubliera le chemin parcouru.

 

Alors, Vigilance et Persévérance mes Frères, le chantier attend chacun de nous!

Bien fraternellement

 

Alain Juillet

 

Commenter cet article

François GEFFRAULT 20/02/2012 12:02

Exprimez vous, c'est l'avenir des loges qui est en jeu.Peu de F.F. s'expriment sur le blog Aquitain et c'est dommage. Le temps des invectives est terminé!Maintenant c'est l'heure du choix et de la
reconstruction pour tous, app,comp, jeunes Maît, Maîtres, tous en attente, en quête d'une continuité initatique perdue, d'une démarche qu'ils avaient entrepris dans la sérénité et la joie et qu'lis
espérent avec impatience retrouver.Nous avons beaucoup de chance dans notre malheur, nous avons aujourd'hui la possibilité de choisir avec calme, volonté et énergie l'avenir de nos loges avec
justesse au coeur de nos conscience.C'est en vous exprimant que vous pourrer affirmer vos convictions. A.F. François GEFFRAULT mat:49456

François GEFFRAULT 17/02/2012 22:42

Vendredi 17 février 2012.A lire en urgence, et à chacun d'en tirer les conséquences. sur le myosotis de Neustrie: Notre mandataire/ président nous écrit.F.G. mat:49556.

François GEFFRAULT 17/02/2012 20:26

Y'a pas photo- L'heure du choix c'est maintenant il y a urgence, c'est maintenant, quels sont les F.F. qui vont accepter de payer 1000 euros( deux années de capitations) avec un espoir trés mince
de réussite à venir. Les F.F. que je rencontre n'en peuvent plus d'attendre, expriment leus impatience et l'urgence de prendre date dans l'engagement de la nouvelle obédience. A.F. FRançois
GEFFRAULT.mat 46456